5

Comment goûter à l’indépendance financière rapidement ?

Mon but est d’atteindre l’indépendance financière… mais pas dans 150 ans !

Vous aussi ? Très bien … mais comment faire ?

Commençons par analyser le problème. Qu’est-ce qui caractérise cette indépendance  ?

Est-ce avoir un patrimoine qui se chiffre en millions ?

Est-ce gagner suffisamment pour ne plus être obligé de travailler ?

Moi je choisis la deuxième option.

Se fixer un objectif de revenu

Plutôt que de chercher à obtenir un capital je préfère viser un niveau revenu alternatif par mois.

D’abord parce que sans but vous ne faites que de l’accumulation. C’est un coup à finir le plus riche du cimetière…

Ensuite parce qu’il est plus facile d’obtenir 2000€/mois que 500 000€.

 

Et puis combien de temps pouvez-vous tenir avec un demi million ? Vous pourriez répondre que le temps n’importe pas. Qu’il suffit de l’investir pour gagner plus que ce que l’on dépense, mais ça revient au même.

 

En faite pour répondre à cette question vous devez pouvoir estimer vos besoins. Une fois de plus on voit que faire votre budget mensuellement est essentiel.

 

Prévoyez que votre budget évoluera avec le temps. Vous devrez le recalculer chaque année ou à chaque changement de situation. N’oubliez pas de soustraire les dépenses qui vont disparaitre ou se réduire comme le carburant ou les repas du midi.

Décrocher du salariat en douceur

Pourquoi ne pas profiter de la liberté dès maintenant ?

Pourquoi faudrait-il attendre de gagner l’équivalent de son salaire en revenu alternatif pour être libre ?

 

Pourquoi ne pas négocier un temps partiel avec votre entreprise pour rapidement commencer à goûter à l’indépendance ?

En gagnant 20% de revenus alternatifs vous pouvez vous mettre au 4/5ème et garder le même niveau de revenu.

Désormais vous travailler un jour de moins par semaine, par exemple le vendredi.

Avoir des weekends de trois jours toute l’année c’est plutôt agréable non !

Le calendrier d'un travailleur au 4 cinquième

Des semaines de travail chargées

Mais à bien y réfléchir je trouve que cette solution n’est pas idéale. On peut avoir besoin plus de souplesse. Prendre un mercredi puis seulement le mardi matin la semaine suivante.

Un autre option consisterait donc à poser des congés sans solde plutôt que de faire du 4/5ème.

A raison d’un jour par semaine sur 52 semaines par an moins 4 semaines de congés payés (1/5ème de moins). Cela donne 48 semaines soit l’équivalent de 48 jours sans solde en plus des 20 jours de congés payés.

Maintenant vous pouvez les placer où vous le souhaitez. Vous êtes libre de les prendre ou pas.

 

Que ce soit avec l’une ou l’autre option, suivant la progression de vos revenus alternatifs, vous pourrez quitter petit à petit le monde du salariat et profiter de votre temps libre.

Une stratégie doublement gagnante

D’abord vous gagnez en confort de vie car ce temps libre vous sert à réaliser vos loisirs. Vous profiter de l’affluence moindre en semaine sur les lieux touristiques.

Vous n’avez plus à courir pour arriver avant la fermeture des bureaux administratifs. La poste ferme à 18h30 ? Pas de soucis vous avez toute la journée pour y aller !

 

Mais surtout vous gagnez du temps, donc de l’argent.

Le temps est précieux en matière investissement. Pouvoir gagner du temps c’est obtenir une longueur d’avance.

Ce temps supplémentaire vous allez vite le rentabiliser en le passant sur vos projets.

Gérer vos investissements, visiter des biens immobiliers, suivre vos locataires, lire des livres de développements personnels, tout cela deviens plus facile à réaliser quand on a du temps en plus.

 

Dans :Finance Perso.

5 commentaires to "Comment goûter à l’indépendance financière rapidement ?"

  1. SAlut Julien,

    je partage ton opinion. Pas besoin d’avoir un patrimoine en millions mais seulement un revenu régulier.

    A mon sens, tu peux ajouter deux solutions supplémentaires au besoin de gagner du temps : il y a le congé pour un an, (sans solde) avec garantie de retrouver son emploi. La seconde solution est le licenciement à l’amiable qui peut d’avoir des droits au chômage pendant la création des revenus alternatifs.

    Les deux options sont viables mais nécessite quelques mois de préparation.

    A+

    Julien

  2. Bonjour,
    Je viens de découvrir ton blog et j’apprécie ton opinion.

    Julien a raison sur les solutions, j’ajoute qu’un abandon de poste est aussi possible (d’autres confirmes?)

    As tu écris quelques parts tes objectifs pour atteindre la somme que tu souhaites?

    ps : je vais lire tes autres articles au passage.

  3. Salut Julien,

    Comme toi je pense que la solution n’est pas de quitter son emploi car c’est tout de même dans la majorité des cas la source de revenu numéro 1.

    Par contre, je trouve que c’est une bonne idée de passer en temps partiel si cela est possible pour au fur et à mesure inverser la tendance. De cette manière, les revenus du travail salarié vont baisser mais ceux annexes vont augmenter et au final peut-être les dépasser.

    Un bon coup de collier pendant quelques années fait des merveilles 😉

    Bonne soirée,

    Pierre-Antoine

Laissez un commentaire

Submit Comment

CommentLuv badge

© 2017 Investir-Actif. Tous droits réservés.