Quel est le cours de l ethereum ?

Bitcoin, Ether, Dogecoin et la plupart des crypto-monnaies font face à une forte baisse de leur prix. Les nouvelles menaces réglementaires formulées par la Chine sont à l’origine de cette nouvelle phase de l’ours. Rappelant une position prise depuis 2017, Pékin met en garde les banques chinoises : il est interdit de fournir des services aux investisseurs qui comptent sur des cryptomonnaies.

Mené par des investissements successifs de MicroStrategy et Tesla ou l’annonce historique de PayPal, Bitcoin a augmenté de plus de 60 000$ en avril dernier ****0Crédits : Pixabay . Comme toujours, la reine des crypto-monnaies a traîné la plupart des altcoins, y compris l’Éther, le Litecoin, la Binance Coin ou le Dogecoin dans son sillage.

A lire aussi : Quelles sont les conséquences d'une crise économique ?

suite, le prix du Bitcoin s’est stabilisé entre 30$ et 40 000$. Depuis, la monnaie numérique a fluctué dans cette zone de prix. Au cours des dernières heures, il s’est même concentré autour de 32 000 Par la en raison de la pression des ventes. La même cloche sonne du côté des Altcoins. Après un vol d’environ 4 500$, l’Éther s’est réduit en dessous du seuil de 2 000$.

Sur le même sujet : les risques de prix du Bitcoin s’écrasent autour de 20 000$

A lire aussi : Comment déclarer un salarié occasionnel ?

La Chine rappelle aux banques en commande : les cryptomonnaies sont interdites !

Récemment, un certain nombre de publicités en provenance de Chine ont provoqué un effondrement du prix de la plupart des crypto-actifs. Le lundi 21 mai 2021, la Banque populaire de Chine a ordonné aux banques et aux services de paiement mobiles chinois de cesser de fournir un compte bancaire ou des services bancaires à une personne qui a investi dans le Bitcoin, l’Ether ou une autre monnaie numérique.

« Les opérations de change virtuelles et les activités spéculatives ont perturbé l’ordre normal de l’économie et du système financier », avance la Banque populaire de Chine. La Banque centrale de Chine appelle, parde plus, les agences bancaires augmentent la surveillance des investisseurs afin d’identifier les individus qui échangent des cryptomonnaies. Les banques chinoises et les services de paiement mobiles tels qu’Alipay ont rapidement suivi les directives****1

L’annonce a jeté un froid sur les marchés en effrayant de nombreux investisseurs. Toutefois, il ne s’agit que d’un rappel des mesures déjà en vigueur depuis 2017 . Les autorités chinoises ont visiblement essayé d’effrayer les gens qui continuent de négocier des devises numériques sur leur territoire.

Parallèlement à cet appel à l’ordre, la Chine continue de briser les mineurs de Bitcoin. Après avoir émis plusieurs avertissements concernant les exploitations minières, Pékin a exhorté les fournisseurs d’électricité à fermer les entreprises soupçonnées de saper les cryptomonnaies. Ces mesures ont également affecté le prix des cryptomonnaies.

**

****3

augmentent la surveillance des investisseurs de plus, les agences bancaires afin d’identifier les individus qui échangent des cryptomonnaies. Les banques chinoises et les services de paiement mobiles tels qu’Alipay ont rapidement suivi les directives****1

L’annonce a jeté un froid sur les marchés en effrayant de nombreux investisseurs. Toutefois, il ne s’agit que d’un rappel des mesures déjà en vigueur depuis 2017 . Les autorités chinoises ont visiblement essayé d’effrayer les gens qui continuent de négocier des devises numériques sur leur territoire.

Parallèlement à cet appel à l’ordre, la Chine continue de briser les mineurs de Bitcoin. Après avoir émis plusieurs avertissements concernant les exploitations minières, Pékin a exhorté les fournisseurs d’électricité à fermer les entreprises soupçonnées de saper les cryptomonnaies. Ces mesures ont également affecté le prix des cryptomonnaies.

ARTICLES LIÉS