Chevaux fiscaux : combien pour rouler ?

chevaux fiscaux

Les chevaux fiscaux sont aussi appelés puissance fiscale. C’est une mesure autorisée dans certains pays comme la France pour connaître le prix de la taxe annuelle sur les voitures à moteur. La puissance fiscale d’une voiture est déterminée en tenant compte de la puissance réelle, du type de moteur (carburant, électrique…). La date de la première mise en circulation du véhicule est aussi prise en compte pour le calcul des chevaux fiscaux d’un véhicule. Dans ce mini-guide, vous allez en apprendre plus sur le sujet des chevaux fiscaux.

La différence entre chevaux fiscaux et chevaux réels

Il y a bien une divergence entre chevaux fiscaux appelés puissance fiscale et les chevaux réels. Les chevaux réels sont en réalité la puissance réelle du moteur de votre voiture. Elle est exprimée en chevaux-vapeur et s’utilise pour la description des capacités et des performances de charges des véhicules.

A voir aussi : Épargne salariale à La Poste : avantages et gestion

Pour déterminer les chevaux réels, il faut tenir compte du banc d’essai avec la puissance maximale que le moteur du véhicule est en mesure de produire. Pour ce qui est des chevaux fiscaux, ils sont une norme administrative qui aide dans le calcul des taxes et des assurances des voitures.

Les chevaux fiscaux sont une mesure basée sur la puissance du moteur. Parlant de moteur, il faut noter qu’il existe des moteurs à vapeur, moteur électrique et à essence. En toute logique, la puissance fiscale diffère d’un moteur à un autre.

A lire également : Promo Conso : comparer les promotions pour faire les meilleurs choix

Les chevaux fiscaux sont exprimés en Kilowatts et pour l’avoir, vous aurez besoin de multiplier la puissance par un coefficient de conversion. Ce coefficient diffère selon la puissance du moteur. De ce fait, le nombre de chevaux n’est rien d’autre que la puissance administrative du véhicule.

Comment calculer le nombre de chevaux fiscaux d’un véhicule ?

Vous avez diverses manières de déterminer le nombre de chevaux fiscaux d’un véhicule.

Utiliser la carte grise pour calculer le nombre de chevaux fiscaux (Puissance fiscale) d’une voiture

Regarder sur la carte grise de la voiture est la méthode la plus simple pour avoir le nombre de chevaux fiscaux d’un véhicule. La carte grise d’une voiture contient toutes les informations utiles de celle-ci. Il est donc normal que le nombre de chevaux fiscaux y figure.

C’est souvent inscrit en dessous de la case U. En réalité, la puissance fiscale vous permet de déterminer la prime à payer pour la taxe selon le type de voiture que vous avez en votre possession. Cependant, d’autres facteurs entrent parfois en jeu pour le calcul du nombre de chevaux fiscaux.

Calcul de la puissance fiscale du véhicule selon que la voiture est neuve ou d’occasion

chevaux fiscauxPour calculer la puissance fiscale de votre véhicule, l’état de cette voiture (neuve ou d’occasion) compte. Si vous avez fait un achat d’occasion, le cheval fiscal est donc l’équivalence de la case P6 qui est sur la carte grise.

Pour une voiture neuve, le nombre de chevaux fiscaux est normalement sur la facture avec le prix d’acquisition. La puissance fiscale est aussi sur les documents techniques que vous allez prendre lors de l’achat de la voiture.

Si vous voulez utiliser une formule pour le calcul du nombre de chevaux fiscaux, la formule est simple. Retenez juste que la puissance du moteur équivaut à environ 0,763 kW pour un cheval fiscal. Cette règle facilite le calcul du cheval fiscal de votre véhicule. Pour aller plus vite, vous avez la possibilité d’utiliser les calculateurs en ligne sur internet.

Les avantages et inconvénients d’un véhicule avec 13 chevaux fiscaux

Selon l’usage que vous voulez en faire, une voiture avec 13 chevaux fiscaux dispose de plusieurs avantages et inconvénients. Pour les avantages, un véhicule de 13 chevaux fiscaux est puissant, confortable et sécurisé. Les voitures de 13 chevaux fiscaux sont souvent équipées des équipements les plus avancés.

En ce qui concerne les inconvénients, il y a en premier le prix d’acquisition de la voiture qui sera très élevé. Ensuite, si vous êtes intéressé par un véhicule à 13 chevaux fiscaux, attendez-vous à investir beaucoup dans la carburation. Pour finir, sachez que la taxe d’immatriculation et la prime d’assurance d’une telle voiture sont très élevées.

Voilà, vous connaissez maintenant la différence entre les chevaux fiscaux et les chevaux réels. Alors, vous n’allez plus faire la confusion entre la puissance réelle et la puissance fiscale.

ARTICLES LIÉS