Qu’est-ce que l’arbitrage en assurance vie ?

**

A découvrir également : Comment fonctionne un FNB ?

Frais d’arbitrage, frais d’acompte provisionnel, frais d’ouverture… Il est parfois difficile de trouver dans tout cela le jargon de l’assureur couvrant les coûts de l’assurance-vie. Cela pose problème en ce qui concerne les frais perçus par les banques. Ces derniers veulent gagner de l’argent et n’hésiteront pas à coller le client novice qui n’est pas sur les gardes .

Voyons donc quels sont les frais d’arbitrage et surtout comment distinguer les coûts raisonnables des taxes abusives. Les frais d’arbitrage excessifs sont souvent le signe d’une mauvaise assurance vie. Vous pouvez également trouver la meilleure assurance vie avec des frais d’arbitrage équitables via notre comparateur offrant des taux nets de rendement des frais d’administration (et des frais d’ouverture ou de paiement, car nous excluons les organisations financières qui les appliquent de notre assurance vie de classement)

A lire aussi : Quels sont les secteurs cycliques ?

 : ► Trouvez le plusbonne assurance vie

Coûts d’arbitrage : quésaco ?

*

Les frais d’arbitrage sont des frais qui s’appliquent lorsque vous avez un contrat multi-support et que vous souhaitez changer une partie de votre capital d’un support à un autre.

Par exemple, supposons que vous ayez un contrat d’assurance-vie multisoutien avec un fonds d’assurance-vie en euros et en unités d’assurance-vie moyenne et que vous décidiez que vous êtes prêt à risquer un peu plus pour obtenir de meilleurs bénéfices. Il peut ensuite être choisi pour échanger une partie du capital investi dans le fonds en euros contre une unité de compte. À l’inverse, si vous avez perdu de l’argent en raison d’investissements médiocres dans des unités de compte, vous voudrez peut-être sécuriser votre épargne et créditer votre fonds en euros.

Dans tous les cas, c’est le gestionnaire de contrat qui est responsable de l’exécution de ce transfert, donc il facturera ce que l’on appelle les frais d’arbitragepour effectuer cette transaction, conformément à la législation sur l’assurance-vie.

Frais d’arbitrage : savoir identifier les abus

****2Parlons d’abord de la moyenne : les frais d’arbitrage varient généralement de 0,5 % à 1 % du montant arbitré. Par conséquent, il n’est pas absolument nécessaire d’accepter un droit supérieur à 1 %.

Il existe d’autres options pour ces frais. Certaines organisations proposent un forfait d’une valeur fixe absolue (rarement supérieure à 30€). À ce moment-là, si vous effectuez des virements de montants importants, il est préférable de préférer une somme forfaitaire fixe plutôt qu’un arbitrage en pourcentage.

Il est également possible pour certains assureurs d’offrir des arbitrages gratuits par an, généralement entre 1 et 3 ans. En tout cas, vérifiez toujours le montant de ces frais avant de souscrire un contrat d’assurance-vie multisoutien afin d’éviter de payer plus que ce dont vous avez besoin.

Certains desNos partenaires vont encore plus loin, comme ING Direct Life Insurance, qui ne facture pas de frais d’arbitrage pour ses contrats d’assurance-vie. ING Direct ne facture pas de taxes, barre de points. Il est donc possible de trouver des contrats très attractifs en termes de coûts.

Vous devez donc porter une attention particulière aux frais d’arbitrage lorsque vous souscrivez à un contrat d’assurance-vie multi-soutien, car ils peuvent nécessairement vous faire perdre de l’argent.

ARTICLES LIÉS