Comment calculer les coûts et démarches pour viabiliser un terrain constructible ?

yellow Caterpillar excavator digging up dirt

Bien que votre terrain soit déclaré constructible, vous aurez des difficultés à y habiter si cet espace n’est pas viabilisé. La viabilisassions consiste principalement à se doter des services essentiels pour vivre confortablement. Il s’agit notamment de l’eau, du gaz, de l’électricité, etc. Le processus de viabilisation est généralement le même, mais les coûts peuvent fortement varier.

Le coût de la viabilisation d’un terrain constructible

Il est difficile de définir les coûts ; seule une estimation plus ou moins juste est possible.

A lire en complément : Investir dans la pierre via les SCPI

Les paramètres qui font varier le coût de la viabilisation d’un terrain constructible

Le prix de la viabilisation d’un terrain constructible varie en fonction de différents critères. Le premier est la distance qui sépare votre terrain des points de raccordement déjà existants. Plus votre terrain est éloigné, plus vous débourserez. Le deuxième critère implique les frais de viabilisation ainsi que les taxes. La nature géologique aurait également une importante incidence puisque l’exigence dans les travaux en dépendra.

Le coût moyen pour viabiliser un terrain constructible

Pour viabiliser votre terrain, il faut prévoir entre 5 000 € et 15 000 €. Ce prix tient compte des différents raccordements, des frais et des surplus en fonction de la distance. En effet, la viabilisation d’un terrain passe par des travaux de raccordements à l’électricité (près de 1 000 €, au gaz [entre 350 € et 1 000 €], à l’eau [près de 1 500 €] et à l’assainissement [entre 3 000 € et 10 000 €].

A découvrir également : Investir dans une SCPI, une bonne idée ?

Les étapes pour viabiliser un terrain constructible

Plusieurs démarches sont nécessaires à la viabilisation d’un terrain.

L’acquisition du certificat d’urbanisme préopérationnel avant l’achat

C’est une démarche à entamer même avant d’acheter votre terrain. Le certificat d’urbanisme vous permettra d’avoir plusieurs détails sur la viabilité d’un terrain. Il s’agit d’un document important pour estimer et conduire efficacement tous les travaux essentiels à la viabilisation. La délivrance du certificat est totalement gratuite et vous pouvez l’obtenir auprès de la mairie qui abrite le terrain. Notez bien que d’autres démarches seront nécessaires pour avoir le permis de construire qui est bien différent du certificat d’urbanisme préopérationnel.

Le raccordement au réseau d’eau

Pour le raccordement au réseau d’eau, il faut se rapprocher de la mairie et remplir le formulaire de demande de raccordement. Après les démarches à la mairie, vous devez contacter la société chargée du réseau d’eau dans votre zone. Disposer du permis de conduire est indispensable pour cette étape. Un technicien sera chargé de l’installation sur votre terrain.

Le raccordement au réseau d’électricité

En ce qui concerne le raccordement au réseau électrique, il faut se rapprocher des responsables du réseau de distribution. Ils vous demanderont de remplir un formulaire et d’y joindre un permis de construire, un plan de masse et un extrait du plan cadastral. Après dépôt du dossier, une proposition de devis vous a envoyé. Si vous acceptez le devis, les travaux commencent et durent en moyenne cinq semaines.

Le raccordement au réseau de gaz

Les démarches seront quasiment identiques à celles des entreprises pour le raccordement au réseau électrique. Si votre terrain est situé à plus de 30 m du réseau existant, la démarche est plus complexe. Une étude de faisabilité se fera en amont.

Le raccordement au réseau d’assainissement

La première chose à faire est de se rendre à la mairie. Les règles sont quasi identiques comme dans le cas d’une demande de raccordement au réseau d’eau. Le raccordement tout à l’égout n’est pas toujours possible. Une fosse septique sera donc privilégiée dans certains cas.

ARTICLES LIÉS