Comprendre les principes de l’assurance et comment ils peuvent vous aider à gérer votre argent

Il n’y a pas de certitudes ou de garanties dans la vie. En effet, rien ne garantit que l’entreprise ne subira pas de pertes ou de dommages imprévus. Si nous ne pouvons pas protéger nos intérêts contre tous les risques, nous pouvons néanmoins opter pour l’assurance. Pour ce faire, dans cet article, nous allons vous laisser découvrir les principes de l’assurance.

Le principe de la plus grande bonne foi

Il s’agit d’un principe fondamental de l’assurance. En effet, il exige que vous communiquiez sincèrement à la compagnie d’assurance toutes les informations relatives au risque. De plus, vous ne devez pas dissimuler à l’assureur des faits susceptibles d’avoir une incidence sur la police. En effet, si un fait se constate par la suite, il est possible qu’on annule votre police. D’autre part, l’assureur doit également divulguer toutes les caractéristiques d’une police d’assurance vie.

A lire également : Les éléments essentiels pour sélectionner l'assurance idéale pour votre animal de compagnie

Principe de l’intérêt assurable

Ce principe exige que vous ayez un intérêt assurable dans la vie de l’assuré. En d’autres termes, vous souffrirez financièrement si l’assuré décède. Ainsi, vous ne pouvez pas souscrire une police d’assurance vie pour une personne pour qui vous n’avez pas d’intérêt assurable.

Principe de la cause immédiate

Lors du calcul de l’indemnité pour un sinistre, il faut tenir compte de la cause immédiate. En effet, c’est-à-dire de la raison la plus proche et la plus importante du sinistre. Bien qu’il s’agisse d’un facteur essentiel dans tous les types d’assurance, ce principe n’est pas utilisé dans l’assurance vie. Ainsi, votre assureur doit l’utiliser pour d’autres formes d’assurances.

A voir aussi : Les avantages de l'assurance logement étudiant maif : tout ce qu'il faut savoir

Principe de subrogation

Ce principe entre en jeu lorsqu’un sinistre est survenu du fait d’une autre personne/partie et non de l’assuré. Dans ce cas, la compagnie d’assurance a le droit légal de s’adresser à cette partie pour obtenir réparation.

Principe d’indemnisation

Le principe d’indemnisation stipule que l’assurance ne vous couvre que pour le sinistre qui s’est produit. En effet, l’assureur procède à une inspection minutieuse et calcule la perte. La principale raison d’être de ce principe est de vous remettre dans la même situation financière qu’avant le sinistre. Toutefois, ce principe ne s’applique pas aux polices d’assurance-vie et aux polices d’assurance contre les maladies graves.

Principe de contribution

Le principe de contribution entre en vigueur si vous avez souscrit une assurance auprès de plus d’un assureur. En effet, les deux assureurs partageront le sinistre proportionnellement à leur couverture respective. Si une compagnie d’assurance paye la totalité du sinistre, elle a le droit de s’adresser aux autres compagnies d’assurance. Ainsi, elle pourra recevoir un montant proportionnel. C’est la raison pour laquelle dans les formulaires d’assurances on vous demande de mentionner vos autres assureurs. Dans ces cas, vous devez être honnêtes.

Principe d’atténuation des pertes

Vous devez prendre toutes les mesures nécessaires pour limiter le sinistre lorsqu’il survient. De plus, vous devez prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter le sinistre, même après la souscription de l’assurance. En effet, c’est le principe de minimisation des pertes. Par conséquent, même si l’assurance peut vous aider en cas de problème, vous devez prendre des mesures pour éviter les risques. Dans ces cas, si vous provoquez vous-même l’incident, l’assurance peut vous pénaliser.

ARTICLES LIÉS