Investir dans une SCPI, une bonne idée ?

Nombreuses sont les manières d’investir dans la pierre. On peut opter pour l’achat-revente, pour un investissement locatif, pour des locaux commerciaux, etc. Mais on peut aussi investir dans l’immobilier à travers une SCPI. C’est donc cette dernière option qui va nous intéresser aujourd’hui. Quels sont les avantages du SCPI et que peut-on reprocher à cette méthode d’investissement immobilier ? C’est ce que nous allons voir après avoir décrit rapidement ce que c’est réellement.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Pour comprendre les avantages d’investir dans une scpi, il faut déjà commencer par expliquer ce que c’est réellement. Il faut savoir que le SCPI est un diminutif français qui signifie Société Civile de Placement Immobilier. Il s’agit en quelque sorte d’une forme d’investissement immobilier collectif si on peut le définir ainsi.

A lire également : Les avantages de l'accompagnement d'un courtier immobilier

Dans cette vision, plusieurs investisseurs vont placer leur investissement dans un portefeuille diversifié de bien immobilier qui sera géré par une société de gestion. Chaque investisseur détient ainsi des parts de la société SCPI et touche la part correspondante en revenue à chaque opération : loyers ou plus-values.

Les avantages d’investir dans une SCPI :

Si nous avons décidé d’en parler aujourd’hui, c’est parce que la SCPI apporte des avantages non négligeables pour les investisseurs, à commencer par la diversification du portefeuille immobilier.

A découvrir également : Les clés d'un investissement réussi dans l'immobilier locatif

Diversification

Pour les nouveaux investisseurs, cette diversification apportée par la SCPI est en effet un avantage non négligeable. Pour minimiser les risques, une SCPI dispose toujours d’une variété de biens immobiliers répartis sur différents emplacements. Un particulier qui commence tout juste à investir ne peut pas s’offrir le luxe de diversifier son investissement.

Accessibilité

La SCPI est aussi une manière particulièrement facile d’accéder au marché immobilier. Si un particulier souhaite investir autrement dans l’immobilier, il devra s’acheter au moins un bien immobilier. S’il n’en a pas les moyens, il va devoir attendre. Dans le cadre de la SCPI pourtant, il suffit d’acheter une part de la société pour profiter des revenus de l’immobilier. On peut commencer avec un petit investissement et augmenter la mise au fil du temps.

Gestion professionnelle

Il y a aussi la gestion qui est un grand point fort des SCPI. Comme il s’agit d’une société à part entière, une SCPI bénéficie d’une équipe de gestion professionnelle là où un particulier aurait dû gérer seul son patrimoine. Les investisseurs reposent ainsi sur les compétences d’experts en gestion, et ce, sans avoir à s’occuper du moindre aspect de leurs placements.

Flexibilité

L’investissement en SCPI est aussi plus flexible comparé à un investissement immobilier direct. Le fait est qu’il est bien plus facile de revendre des parts d’une SCPI que de vendre un bien immobilier tout entier. De la même manière, même avec un petit budget, chacun peut facilement acheter de nouvelles parts de la société pour augmenter son investissement.

Inconvénients potentiels des SCPI

Ce serait mentir de vous dire que l’investissement en SCPI n’a aucun inconvénient. Comme n’importe quel type d’investissement, cette approche s’expose aussi par exemple aux risques du marché. En effet, les SCPI sont soumises aux fluctuations du marché immobilier. Toutefois, avec une gestion professionnelle, il est plus facile pour cette forme de société d’anticiper.

Mais là où c’est un peu contraignant pour les investisseurs, c’est au niveau des frais et des charges. Comme les investissements sont ici gérés par une société, chaque détenteur de parts dans une SCPI doit payer des frais et des charges liées à la gestion à toutes les opérations.

Enfin, le dernier point noir de la SCPI est l’impossibilité pour les investisseurs de s’interférer dans la gestion des sociétés. Certes, chaque investisseur peut donner son avis, mais il reste dépendant de l’équipe de gestion de la société.

ARTICLES LIÉS