Qui a droit à la prime Macron 2021 ?

La prime de pouvoir d’achat exceptionnelle, exonérée de cotisations de sécurité sociale et d’impôt sur le revenu, est incorporée dans la loi modifiant le financement de 2021. Nous en savons plus sur ses arrangements d’allocation.

Retour de la prime de pouvoir d’achat exceptionnelle en 2021

Pour les employeurs privés qui accordent une prime à la totalité ou à une partie de ses employés.

A lire aussi : Où Peut-on demander une aide financière ?

Les personnes qui ne sont pas liées par un contrat de travail ou les salariés dont la rémunération dépasse un certain plafond sont, en principe, exclues.

Il s’applique aux primes versées le 1er juin 2021 ou après le 31 mars 2022, sous réserve de la publication de la loi et de détails supplémentaires.

A voir aussi : Quel droit pour un Auto-entrepreneur ?

En 2019, un bonus remarquable pour la puissance d’achat a été institué et finalement renouvelé jusqu’en 2020. Les employeurs ont pu verser à leurs employés une prime exonérée de toutes les cotisations sociales (employés et employeurs) d’origine légale ou conventionnelle, des impôts salariaux tels que le CSG et le CRDS, et de l’impôt sur le revenu pouvant atteindre 1 000 EUR par bénéficiaire.

Le montant a été porté à 2 000 EUR dans le cas d’un accord de partage des bénéfices.

Le 15 mars, le gouvernement a annoncé l’introduction d’un nouveau « Macron Prime ».

La prime de pouvoir d’achat exceptionnelle, exonérée de cotisations de sécurité sociale et d’impôt sur le revenu, est incorporée dans la loi modifiant le financement de 2021. Nous en savons plus sur ses méthodes d’allocation.

Restez à jour !

Inscrivez-vous et recevez toutes nos nouvelles directement sur votre boîte aux lettres !

En vous abonnant à la Newsletter, vous lisez et acceptez notre politique de confidentialité.

Analyse de notre juriste

Quel est le montant de la prime exonérée de cotisations et d’impôts ?

Les employeurs peuvent verser à tous leurs employés, dont la rémunération ne dépasse pas 3 Smic (ou 4 663,86 €/mois), une prime exonérée de cotisations et d’impôt sur le revenu, jusqu’à 1 000€.

Le montant de la prime serait porté à 2 000 EUR pour les succursales et les entreprises qui s’engagent officiellement à mener des actions de redressement des travailleurs au cours de la seconde « row » (formation, rémunération, etc.)

Le personnel non médical qui a continué à opérer à son poste pendant l’épidémie serait affecté par l’exposition au virus (boulangers, gardes de sécurité, hôtes de maison, etc.).

De même, les entreprises soumises à un accord incitatif et les (nouvelles) entreprises de moins de 50 employés mettant en œuvre un accord de participation volontaire peuvent payer une prime exonérée de 2 000 EUR par bénéficiaire.

Dans quelles conditions ?

Cette prime facultative peut être déterminée soit par décision unilatérale de l’employeur, soit par accord de société ou de groupe.

Si l’employeur prévoit d’augmenter la prime à 2 000€, vous devrez soit mettre en œuvre un accord d’intérêt, soit participer, être couvert par une succursale ou entreprendre un accord sur l’évaluation des travailleurs de deuxième ligne, ou conclure une négociation commerciale.

L’accord identifiera les employés concernés. L’évaluation portera sur au moins deux sujets sur les 5 suivants : la rémunération et la classification, la nature du contrat, la santé et la sécurité, les heures de travail et l’articulation de la vie, la formation et le développement professionnel.

À quelle date pouvons-nous en bénéficier ?

La mesure est intégrée dans le projet de loi sur la modification des finances pour 2021, actuellement en discussion. S’il est souhaitable d’attendre que la publication connaisse la version finale de ses conditions d’application (critères d’attribution, de modulation, plafond, accord limite de date, etc.), les employeurs ont toutefois le droit de payer la prime du 1er juin 2021 au 31 mars 2022.

Lorsque vous externalisez la paie avec HR Unit, votre gestionnaire de paie dédié calcule et contrôlera les primes de pouvoir d’achat. Vous avez également la possibilité d’être accompagné par notre service juridique sur la mise en œuvre de ce système. Ce service fait partie de l’assistance complète que nous offrons en tant que fournisseur de paie.

ARTICLES LIÉS